Retournez à la page d'accueil Qu'est ce que l'APBSD? Découvrez la foret de Sainte-Dorothée. Consultez les différents documents rédigés par l'APBSD. Découvrez en photos le territoire du boisé de Ste-Dorothée. Voyez d'autres sites d'intérêts.
           

Les milieux humides, ces « swamps » qui avaient autrefois mauvaise presse, sont aujourd'hui reconnues pour l'importance de leurs fonctions écologiques, notamment en purifiant l’eau et en réduisant les risques d’inondations et de sécheresse tout en permettant de recharger nos nappes phréatiques. Les plantes des milieux humides contribuent également à réduire l’érosion des berges.

Le réseau hydrique de la forêt Sainte-Dorothée couvre plus de 20 % du territoire. Il est  formé de 13 km de ruisseaux dont plusieurs à l'état naturel, 28 étangs ou marais (couvrant 20 ha) et de 40 hectares de marécages forestiers organisés en cinq bassins versants distincts. Au centre de la forêt, on trouve l’un des milieux humides les plus remarquables. Il s’agit d’une zone humide d’environ dix hectares créée par les castors qui ont érigé des barrages sur le ruisseau qui traverse ce secteur. Leurs activités ont donné naissance à un vaste ensemble composé de marécages forestiers à l’ouest et d’un marais à l’est où la colonie a installé ses huttes. Ce milieu humide de grande valeur est classé par le Conseil régional de l'environnement de Laval parmi les dix plus importants subsistant à Laval. Il est situé en partie sur les terrains de Ville de Laval ainsi que sur quatre autres propriétés privées. Ce milieu humide se déverse vers deux bassins versants distincts. Au nord-ouest, il participe à la formation d'un important marécage forestier (> 16 ha); à l'est , il s'écoule, par un ruisseau situé au bas d'une faille rocheuse, vers d'autres marais et marécages. Ce dernier secteur, avec les plans d'eau, les éboulis de roches et ses dénivelés, présente d'ailleurs un intérêt paysager important.

De nombreux ruisseaux ont été reprofilés au fil des ans pour les besoins de l'agriculture. Tout comme les bassins de rétention créés au départ pour les besoins agricoles, ils sont devenus, au fil du temps, des habitats importants pour la faune et la flore du secteur, de véritables milieux humides fonctionnels. Quoique d'origine antrophique, ces milieux sont un maillon dans le maintien actuel de la biodiversité. Ils fournissent nourriture, abris et lieux de reproduction à un grand nombre d’insectes, de mollusques, de poissons, d’amphibiens, de reptiles, d’oiseaux et de mammifères et permettent la survie de plusieurs espèces végétales.
 
 
  Tous droits réservés © 2007 - L'Association pour la protection du boisé Sainte-Dorothée (APBSD)